Concours

Recommander

Lundi 30 janvier 1 30 /01 /Jan 09:46

Nietzsche Crépuscule des Idoles, "Les quatre grandes erreurs", 3

 

"De tous temps, on a cru savoir ce qu'était une cause ; mais d'où tirions-nous notre science , ou plus exactement, notre prétention à savoir quelque chose sur ce point ? Du domaine de ces fameuses "données internes", dont aucune, jusqu'à présent, ne s'est avérée être une "donnée" de fait. Nous pensions que nous étions nous-mêmes, dans l'acte de volonté, une causalité : là, du moins, nous pensions prendre la causalité sur le fait. De même, on ne doutait pas que sur les antecedentia d'une action, ses causes, dussent être cherchées dans la conscience et que, si on les cherchait, on les y retrouvait, sous forme de "motifs" : autrement, pour cette action, on n'aurait pas été libre, et l'on n'en aurait pas été responsable. Enfin, qui aurait contesté qu'une pensée ait une cause ? Que le Moi cause la pensée ?... De ces trois "données internes" qui semblaient attester la causalité, la première et la plus convaincante est la volonté considérée comme cause : la conception d'une conscience ("esprit") en tant que cause, et, ultérieurement, celle du "Moi" (du "sujet") en tant que cause, ne sont que créées après-coup, une fois admis comme un fait établi, un fait d'expérience, le caractère causal de la volonté... Depuis lors, nous y avons regardé de plus près. Nous ne croyons maintenant plus un mot de cela. Le "monde intérieur" est plein de mirages et de feux follets : la volonté est du nombre. la volonté ne met plus rien en mouvement, et, par conséquent, n'explique plus rien non plus. Elle ne fait qu'accompagner des événements, elle peut même faire totalement défaut. Quant au prétendu "motif" : autre erreur. Ce n'est qu'un phénomène superficiel de la conscience, un à-côté de l'acte, qui dissimule les antécédents d'un acte plutôt qu'elle ne les représente. Et que dire du Moi ! Il est devenu une fable, une fiction, un jeu de mots : il a tout à fait cessé de penser, de sentir, de vouloir !... Qu'en découle t-il ? Il n'y a plus la moindre cause spirituelle !..."

Par Sébastien FRACHEBOIS - Publié dans : philo-barsuraube
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Calendrier

Octobre 2014
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
<< < > >>

Recherche

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus